Le Journal du Kindle devient Le Journal du Kobo

La sortie du Kindle Touch en France nous force à annoncer une décision prise depuis un certain temps. Nous n’allons plus couvrir l’actualité des liseuses d’Amazon, si ce n’est en relation avec le Kobo. En effet, le focus du site sera désormais exclusivement sur le Kobo.

Pourquoi ce changement ? Il fait suite à de nombreuses déceptions face à l’offre d’Amazon: non soutien du format ouvert ePub, offre amputée des applications « jeux et contenus interactifs » proposées sur le site US, relation non respectueuse avec les professionnels du livre etc.

Mais surtout, le passage vers le Kobo est la suite logique de l’évolution de nos pratiques de lecture. Deux mois après avoir reçu un Kobo en cadeau, il faut avouer que c’est sur cette tablette que nous effectuons la quasi totalité de nos lectures. La transition du Kindle au Kobo s’est faite petit à petit, mais est d’évidence définitive.

Je reviendrai dans un prochain article sur les qualités du Kobo, qui en ont fait notre liseuse préférée.

Mise à jour: cet article était un poisson d’avril.

15 réflexions au sujet de « Le Journal du Kindle devient Le Journal du Kobo »

  1. TheSFReader

    J’en profite, si vous le voulez bien, pour donner un lien vers le forum francophone que j’ai ouvert, dédié à la lecture numérique, quel que soit le support : http://lire-numerique.com
    Le but est de ne pas se concentrer sur tel ou tel matériel ou offre commerciale (Kobo, Kindle, Apple …), mais bien sur la lecture numérique générale. Par contre, j’ai réservé un petit espace de discussion pour chacun des « clans » ^^.

    Vous y serez les bienvenus !

    Répondre
    1. Chti Suisse

      J’approuve TheSFReader l’important n’est pas la liseuse mais la lecture …
      Pourquoi se cantonner à un matériel ?
      Merci en tout cas pour le journal du kindle à un de ces quatre

      PS : J’ai un kindle et un sony trs-t1

      Répondre
  2. Zorro

    Bon courage pour la suite.
    Et pour le Kobo, si tu trouves une astuce pour cliquer sur les notes sans tourner la page ou faire surgir le menu, hésite pas à la poster…

    Répondre
  3. Peppermind

    Ma première liseuse était une Kobo que j’ai ramenée au magasin une semaine plus tard vu l’impossibilité d’acheter les livres en Belgique et les collisions entre le compte Kobo et le compte FNAC.

    J’ai acheté une Kindle qui me donne entière satisfaction, qui est un modèle d’intégration et fonctionne parfaitement. Aucun problème de synchro avec plusieurs plateformes (MAC+iPad+iPhone+Kindle+MacBook+PC). Comme le catalogue est plus important, j’ai acheté la Kobo comme seconde liseuse. Elle fonctionne pas mal mais:
    – toujours pas de dictionnaire français
    – intégration entre les différentes plateformes incomplète pour les utilisateurs belges (pas d’application iPhone compatible avec un compte FNAC)
    – toujours pas de fusion entre le compte FNAC et Kobo
    – pas convaincu du tactile plus lent, moins réactif qu’un bouton
    – moins bien intégré au catalogue que Kindle

    Tout le reste n’est pas important pour moi et je recherche avant tout la simplicité et une parfait intégration pour lire partout, tout de suite sur n’importe quel support.

    La Kindle (non touch) avec un catalogue FNAC serait l’idéal en ce qui concerne mes critères.

    Répondre
    1. Kerodaku

      « Le Kindle (non touch) avec un catalogue FNAC serait l’idéal en ce qui concerne mes critères. »

      Je partage carrément votre avis là-dessus.

      Utilisateur du Kindle 4 NT depuis hier, comme attendu, j’étais amplement satisfait de cette liseuse « sans fioritures » et autres gadgets fantaisistes.
      Kindle 4 NT est selon moi l’appareil le plus simple et plus efficace pour « lire ». Perso, je suis contre l’écran tactile, je ne supporte pas de toucher l’écran avec mes doigts et en laisser les traces ! Imaginez un livre avec tout plein d’empreintes sur ses pages… Cliquer avec un bouton pour changer de page me parait plus crédible.

      J’ignore encore ce que me réserve ma liseuse à long terme, mais j’avoue avoir peur d’un problème évoqué plusieurs fois sur quelques forums et qui concerne la batterie et l’autonomie du Kindle 4 NT qui aurait des bugs (recharge non effectuée, autonomie allant de 24 heures à 5 jours, etc.)

      Je viens de découvrir Le Journal du Kindle (qui malheureusement devient Le Journal du « Kobo »)
      Nous attendons de plus amples et plus crédibles arguments quand à cette transition, car soulignons que le format .epub devient .mobi après 30 secondes de conversion et que les applications et autres jeux n’ont pas leur place sur une liseuse, ce serait une aberration.

      Amicalement.

      Répondre
      1. Peppermind

        Jamais eu le moindre problème d’autonomie depuis décembre.

        Le rafraîchissement du Kindle 4 est plus net que le KOBO qui garde encore des ombres noires même configuré en rafraîchissement toutes les deux pages.

        Pour avoir la définition d’un mot, il suffit de descendre la petite flèche avec le curseur, c’est facile et rapide. Sur le Kobo, c’est fastidieux et avant d’avoir le bon mot cela prend du temps et c’est inutile puisque ce dictionnaire qui ne saurait tarder incessamment sous peu très bientôt est toujours absent mais plus pour longtemps et on vous remercie pour votre patience.

        Répondre
      2. TheSFReader

        Oui, l’epub devient du mobi en 30 secondes, sauf si il y a des DRMs (et qu’on n’a pas les softs qui vont bien, pas forcément légal selon le pays de résidence) auquel cas on l’a dans l’os.

        Dans l’autre sens, (azw vers epub), on ne sait même pas si on achète avec ou sans DRMs, donc si on ne veut/peut pas passer outre des DRMs, il faut acheter à l’aveuglette.

        Répondre
  4. Liseuses.net

    C’est une sacrée décision que celle-ci. En tout cas vous l’assumez et c’est bien !
    Mais votre message est aussi le témoignage de l’ère que nous traversons : quelque part il faut faire un choix pour lire numérique et c’est vraiment dommage….
    Je continuerai de vous lire avec attention :)

    Répondre

Laisser un commentaire